Quantcast
Tout est source d’inspiration pour un artiste — même ses pires matches Tinder

« Salut, on baise ? », « Je veux bouffer ta chatte », « J’ai une grosse bite » : Audrey Jones a illustré toutes les tentatives de drague foireuses qu’on lui a fait.

« Salut, on baise ? » « Je veux bouffer ta chatte » « J'ai une grosse bite » Derrière leurs smartphones, émoustillés et le verbe cru, les gros lourds de la séduction virtuelle n'y vont pas par quatre chemins pour tenter leur chance à la pêche aux coups d'un soir. Si vous êtes ou avez été sur Tinder, vous y avez sans doute eu droit à un moment ou un autre. Ces délicieuses joutes verbales débordent parfois de leur cadre strictement privé pour venir amuser la galerie, en témoignent les nombreux comptes dédiés sur les réseaux sociaux comme @tindernightmares.

L'illustratrice américaine Audrey Jones y a trouvé une véritable source d'inspiration. Plutôt que de faire de simples captures d'écran, elle les a mises en scène avec humour, offrant une réflexion acide sur la drague de nos jours et, plus globalement, des rapports humains à l'heure d'Internet. « J'ai répondu "oui" au plus de gars possible et j'ai fait des illustrations basées sur nos conversations ou sur les premières paroles qu'ils me disaient », raconte Jones à Creators. « Je suis devenue obsédée par l'idée de documenter mon environnement. »

Ci-dessous, un extrait de sa série Tinder Diaries :

Vous pouvez retrouver ici toutes les déclarations dégueu qu'Audrey Jones a reçues.