Un rarissime parchemin érotique japonais vient d'être mis aux enchères

L'art du shunta nous montre que les japonais n'ont pas attendu le hentai pour s'émoustiller.

|
mars 18 2016, 9:00am

Miyagawa Choshun (1683-1753), A Rare and Important Nanshoku (Male-Male) Shunga Handscroll. Image courtesy of Bonhams.

Le contenu de cet article est susceptible de choquer les plus jeunes.

Voir deux hommes, dont un très vieux, s’adonner à tous types de pratiques érotiques n’est pas forcément ce à quoi on s’attend lorsqu’on flâne dans les salons feutrés d’une salle des ventes. Pourtant, certains payent entre 35000 et 45000 dollars pour ce privilège. Certes, cela se passe à la vente de la New York’s Asia Week organisée par Bonham et on parle donc de rares estampes japonaises illustrant des relations homosexuelles du 18e siècle, mais tout de même, ça peut en étonner plus d’un.

En couleurs et à l’encre sur soie, A Rare and Important Nanshoku (Male-Male) Shunga Handscroll est un étonnant bout de tissus réalisé par Miyagawa Choshun sous la dynastie Edo. Elle se compose de 10 vignettes illustrant les rendez-vous coquins de deux hommes. Le tout nous montre que les dessins érotiques et pornographiques n’ont pas attendu les jupes d’écolières pour être populaires au Japon.

9 Miyagawa Choshun (1683-1753) - A Rare and Important Nanshoku (Male-Male) Shunga Handscroll.jpg

Miyagawa Choshun (1683-1753), A Rare and Important Nanshoku (Male-Male) Shunga Handscroll. Image courtesy of Bonhams.

Acquis par Jeff Olson, un des experts en art nippon de Bonham, l’œuvre vient seulement d’être retrouvée dans une collection privée après avoir été vue pour la dernière fois en 197. « C’est vraiment rare de retrouver des peintures comme ça aujourd’hui. Elles existent, mais pas dans cet état. » raconte-t-il.

L’art érotique japonais, ou shunta, prend bien des formes et les scénarios sont variées, ce qui permet au lecteur de lui même se créer son fantasme, cela peut faire rire maintenant qu’internet abreuve tous nos délires pervers, mais c’est exactement ce que c’était, un PornHub en papier de soie (ce qui est vachement plus classe). Les impressions de ces petits formats étaient vendus aux classes populaires, hommes et femmes. On trouve aussi de l’humour dans ces images. Au final, on n’est pas loin d’un hentai mais sans tentacules.

« Certains sont très osés. Avec ceux-ci, où il n’y a que des hommes, il est intéressant de voir que le dessinateur n’a pas trop mis l’accent sur les parties génitales. » explique Orson à The Creators Project. 

11 Miyagawa Choshun (1683-1753) - A Rare and Important Nanshoku (Male-Male) Shunga Handscroll.jpg

Miyagawa Choshun (1683-1753), A Rare and Important Nanshoku (Male-Male) Shunga Handscroll. Image courtesy of Bonhams.

Il nous a aussi raconté que la plupart des sexes masculins y sont grossis. Ce qui est particulier et rare dans A Rare and Important Nanshoku (Male-Male) Shunga Handscroll, c’est que l’un des deux hommes et clairement plus vieux que l’autre. On remarque aussi une grande tendresse entre les deux protagonistes. « C’est bien plus que juste du sexe, ici on parle de leur relation. »

3 Miyagawa Choshun (1683-1753) - A Rare and Important Nanshoku (Male-Male) Shunga Handscroll 2.jpg

Miyagawa Choshun (1683-1753), A Rare and Important Nanshoku (Male-Male) Shunga Handscroll. Image courtesy of Bonhams.

On peut aussi d’arrêter sur les vêtements portés afin de mieux comprendre l’ensemble. La tenue portée par le plus jeune montre clairement qu’une confiance s’est établie entre eux. « Le rouleau lui-même est très bien peint. Mais il n’aurait pas été en si bon état si on n’en avait pas pris soin. C’est pour cela qu’il est si rare d’en voir ainsi aujourd’hui. »

1 Miyagawa Choshun (1683-1753) - A Rare and Important Nanshoku (Male-Male) Shunga Handscroll.jpg

Miyagawa Choshun (1683-1753), A Rare and Important Nanshoku (Male-Male) Shunga Handscroll. Image courtesy of Bonhams.

La vente de A Rare and Important Nanshoku (Male-Male) Shunga Handscroll et de 208 autres lots d’art japonais aura lieu à Bonhams le 16 mars.