Quantcast

Un mec recense tous les paniers de basket de Seattle

Vous ne trouverez rien d’autre que des paniers de basket sur Neighborhoops, le compte Instagram de Shaun Swick, et c’est beau.

Marie Fantozzi

Marie Fantozzi

Toutes les photos sont publiées avec l'aimable autorisation de Shaun Swick.

Si vous avez eu la chance de passer votre enfance dans une maison avec jardin, vous avez peut-être vous aussi connu ce moment de bonheur ultime quand vos darons ont enfin daigné installer au-dessus du garage ou au fond du jardin ce panier de basket inscrit en bonne place sur votre liste de Noël depuis à peu près vos 7 ans. Un horizon de dunks incroyables et de croche-patte à votre petit frère s’est alors ouvert devant vous. Si vous avez sans doute dû revoir à la baisse le premier, vous vous êtes sans doute rattrapé sur le second. Mais aujourd’hui, ce n’est pas dans votre appart de galérien urbain que vous allez pouvoir retrouver cet espoir grisant d’être possiblement peut-être un jour la prochaine étoile montante du basket-ball français. Et même si votre coloc a bien lui aussi tenté de se reconnecter avec l’enfant sportif qu’il était en achetant à Décathlon un panier nain qu’il a foutu dans votre salle de bains pour mettre des swichs depuis la baignoire, force est de reconnaître que vous avez abandonné le sport depuis déjà bien trop longtemps — comme en témoigne ce petit ventre à bière qui pointe sous le t-shirt des Lakers que vous enfilez de retour chez vous. Assumez enfin que vos rêves de gloire se limitent à mater la NBA en streaming et liker sur Instagram toutes les photos légendées #lebron, #justgohoop ou #ballislife.

On ne sait pas ce qu’il en est du niveau de maîtrise du fadeaway de Shaun Swick mais on a un faible pour sa galerie de photos de paniers de basket. Des petits, des gros, des jeunes, des vieux, des hauts, des bas, des beaux, des moins fringants : le graphiste américain de 37 ans immortalise tous les paniers qui croisent son chemin, alimentant plusieurs fois par semaine son compte Instagram @neighborhoops avec les playgrounds maison de Seattle ou des coins qu’il visite. À ce jour, 444 paniers sont passés sous ses filtres chiadés.

#neighborhoops no. 200

Shaun a commencé cette série en 2013, alors qu'il venait de finir un projet et cherchait de nouvelles inspirations. En se promenant dans son quartier, il a remarqué la multitude de paniers de basket dans les jardins de ses voisins. Et a commencé à les prendre en photo et les poster sur son compte Instagram perso, avant de créer Neighborhoops. « Ce qui était d'abord un prétexte pour revoir des endroits familiers est maintenant, deux-trois ans et une centaine de paniers plus tard, une raison d'en visiter de nouveaux », raconte Shaun à The Creators Project. Les terrains de jeu traditionnels ne l'intéressent pas : « Je recherche seulement les paniers dans les jardins ou au moins ceux qui sont éphémères ou inhabituels. Les paniers perso ont bien plus de caractère. »

S'il n'a jamais joué en compétition et n'a pas mis un panier depuis un paquet de temps, Shaun se considère comme un grand fan de basket-ball. « Même si je dirais que c'est bien moins marrant depuis que notre équipe de NBA, les Sonics, a quitté la ville pour Oklahoma City en 2008. »

Comme Shaun le dit si bien, « Dans chaque jardin, sur chaque garage. Le rêve américain est là » :

#neighborhoops no. 186 #neighborhoops no. 184 #neighborhoops no. 355 #neighborhoops no. 219 #neighborhoops no. 13 #neighborhoops no. 175 #neighborhoops no. 425

N'hésitez pas à parcourir la belle galerie de paniers de Neighborhoops sur Instagram et retrouvez Shaun Swick sur Twitter.