Quantcast

Le verre et le béton semblent liquides dans les sculptures de Ben Young

En tant que surfeur et ancien ouvrier naval, la mer a toujours été au centre de ses oeuvres.

Ingrid Kesa

Ben Young, Solitude, 2015, images courtesy of the artist

Le verre et le béton seuls, n’ont pas beaucoup d’intérêts, pourtant Ben Young créé des sculptures qui ressemblent tout à fait fantastique en utilisant rien de plus que ces deux matériaux. Bien que solide, Young réussi à donner au verre un aspect au liquide grâce à son travail de découpe et de superposition. Constructeur de bateaux, cet artiste basé à Sydney s’est découvert une fibre artistique qu’il explore depuis dix ans. Cela semble fonctionner puisqu’il expose actuellement ses créations à la Kirra Gallery de Melbourne. Ayant grandi en surfant sur les plages de Waihi en Nouvelle Zélande, Young a développé un lien avec la mer, une particularité que l’on retrouve dans ses oeuvres. Nous avons discuté avec ce sculpteur qui transforme les roches en eau.

The Creator Project : Comment as-tu intégré tes compétences passées à ta pratique artistique ?

BY : Etre constructeur de bateaux fait pleinement partie de mon parcours d’artiste. Toutes les techniques que j’utilise dans mes sculptures sont celles que j’ai apprises grâce à mon savoir-faire de constructeur naval : de la phase de planification aux plans 3D en passant par la fabrication du moule et aux finitions. Résoudre les problèmes a été probablement la compétence la plus importante ; comment transformer une idée en une réalité. Comme je n’ai aucune formation artistique, j’ai simplement utilisé mes ce que je savais faire avec des matériaux que je maîtrisais. Je ne suis pas sûr que ce soit orthodoxe dans le monde de l’art mais ça fonctionne pour moi. 

Ben Young, Subterranean III, 2015

Quels outils utilises-tu pour réaliser tes sculptures ? 

Mes outils sont vraiment simples. Le verre est un verre flotté de 4mm — le même que sur tes fenêtres — et je le coupe à l’aide d’un vitrier. Le processus d’encollage est un peu plus compliqué car j’ai besoin de mélanger différents composés ensembles, de même avec le procédé pour le béton. Je moule ou sculpte mes formes avant d’y verser le béton. Je façonne à la main les petites sculptures de bronze que j’inclus dans mon oeuvre et enfin je les envoie à un spécialiste.

Tu n’utilises donc aucune technologie comme un logiciel de 3D pour t’aider ? 

Non, tout mon travail est entièrement fait à la main. Même la phase de planification est assez vieille école. Lorsque j’étais à l’école j’adorais le dessin technique et je continue avec ça car c’est ce que je connais. Je pourrais apprendre à utiliser un programme informatique pour créer les modèles 3D de mes oeuvres et apprécier à quel point il serait plus facile d’avoir tout fait par une machine, mais mon travail est plus naturel lorsqu’il est fait par moi. Je peux changer les pièces comme je le souhaite et parfois le résultat final peut s’avérer être assez différent de ce que j’avais imaginé. J’ai un carnet de croquis rempli d’idées et sur lequel je créé des dessins avec différents angles, c’est ça mon point départ.

Ben Young, Steed, 2015

Combien de fois tu rates et dois recommencer depuis le début ? 

Pour être honnête, pas autant qu’avant – je me suis amélioré dans la manière de couper le verre et j’ai appris à savoir jusqu’où je pouvais aller dans la création des formes. Lorsque j’ai commencé, il y avait nettement plus d’erreurs et de morceaux de verre brisés. Aujourd’hui c’est plus des petites coupures sur les mains. Le plus grand réajustement a été d’introduire le béton dans l’oeuvre. Le mélange des deux matériaux, le verre et le béton – peut être assez imprévisible et tu dois savoir comment le béton sèche, gonfle, se rétrécit, et quel effet ça donne sur le verre. J’ai fait beaucoup de recherches, d’éssais, et j’ai parlé avec des personnes qui m’ont vraiment aidé à perfectionner ce processus.

Quand as-tu appris à travailler avec le verre ?

Il y a quelques année, mon père a fabriqué une oeuvre en verre en forme de vague après un voyage en famille en Grèce où l’on avait vu de magnifique verre feuilleté en vitrine d’une bijouterie. Quand le temps est venu pour moi d’apprendre de mon père et de pouvoir jouer dans le garage avec des outils, j’ai décidé que je voulais m’essayer à fabriquer des objets en verre aussi. Comme je suis passionné de surf, mes premieres réalisations étaient toutes des vagues que j’ai vendu à des amis et aux locaux. Plus j’ai grandi, plus mes idées ont évolué et de façon évidente cela est devenu plus qu’un loisir pour moi. C’est super de voir comment j’ai commencé. Mes parents ont toujours cette première vague en verre dans leur maison.

Ben Young, Parallels III, 2014

Ton travail semble vraiment complexe. Combien de temps te faut-il pour réaliser une sculpture ?

Cela dépend vraiment des détails de la pièce. Sa taille et combien de couches de verre je vais devoir couper, laver et coller. Cela peut durer de quelques semaines à quelques mois. J’aime travailler sur quelques pièces à la fois, je dois avoir 2 à 10 pièce en même temps.

Ben Young, ‘Escape’, 2015

Plus d’informations ici ou sur la page Facebook de Ben Young.